13/10/2016

Le roi de Thaïlande, champion de vétiver, n'est plus.



Le roi Bhumibol Adulyadej de Thaïlande, le monarque plus long règne dans le monde, est mort après 70 ans en tant que chef de l'Etat, le palais dit. Pour ceux qui sont impliqués dans le système vétiver, le roi Bhumibol Adulyadej sera largement connu pour sa promotion et le soutien du système vétiver, en utilisant le vétiver pour la conservation des sols et de l'eau.

Vetiver Sénégal étend nos condoléances à sa famille et à tous ceux dans le réseau international du vétiver. En commémoration, nous publions un article du « Pacific Rim Vetiver Network » au sujet de sa contribution.


Le roi de Thaïlande et le Miracle vétiver

La personne derrière le succès de la technologie vétiver en Thaïlande est Sa Majesté le Roi Bhumibol Adulyadej, la première personne dans le pays à reconnaître la valeur potentielle de vétiver pour le sol et la conservation de l'eau. Sa Majesté a préconisé l'idée que les études et les expériences doivent être menées sur le vétiver, d'abord au Dr Sumet Tantivejkul, Secrétaire général du Conseil Projets royaux de développement le 22 Juin 1991, et plus tard aux parties concernées à diverses occasions, notamment lors de sa visite les sites des centres d'études du développement royaux et les Projets royaux de développement.

"... La culture de l'herbe vétiver devrait être expérimenté dans les centres d'étude Huai Sai et Khao Hin Sorn royale pour le développement, ainsi que dans d'autres domaines pour prévenir l'érosion des sols. La culture doit être approprié et les données sur les études et expérimentations couvrant tous les aspects devraient être collectées "

Sa remarque Majesté -Chitralada Villa, Dusit Palace, Bangkok le 22 Juin 1991

Grâce à ses propres initiatives et de nombreuses expériences soutenues menées par divers centres d'études du développement royaux ainsi que plusieurs agences de coopération, le vétiver a parcouru un long chemin d'une plante obscure pour devenir l'une des plantes les plus populaires en Thaïlande en seulement quelques années. Vetiver était, et est encore, appelé « herbe miracle ».



Le 31 Août 2009, Sa Majesté a donné un discours résumé ci-dessous :
          "Les études sur le vétiver ont été fait pendant environ 17 ans. Ils ont démontré que l'utilisation de vétiver ont créé un certain nombre d'avantages très efficaces pour une gamme d'environnements, que ce soit sur les plaines ou dans les montagnes, et dans différentes conditions de sol. Pour les sols profonds, il semble que la racine de cette herbe peut atteindre jusqu'à 5 à 6 mètres de longueur et ne se propage pas latéralement signifie qu'il ne soit pas dangereux pour le système racinaire des plantes voisines.
Je ne l'avais jamais imaginé qu'une telle herbe ordinaire peut aider à promouvoir l'agriculture productive.
 Les racines de cette herbe peuvent aller en profondeur dans le sol. Certains écotypes peuvent pousser vers le bas les racines aussi profondes que quatre, cinq ou même six mètres tandis que d'autres peuvent être seulement être trois mètres. Cela permet de protéger le sol contre l'érosion et renforce la résistance du sol, le rendant utilisable selon les besoins. Par exemple, le long des routes jusqu'à Doi Tung, le sol était lié étroitement ensemble et les plantes cultivées ont été maintenus à leur place. Les routes ont été protégés et renforcés en raison de l'herbe de vétiver. Par conséquent, le vétiver nous a permis de planter des arbres en toute sécurité le long des routes et pour prévenir l'érosion qui, autrement, causer des dommages à l'agriculture ".



Reconnaissance internationale
 Le rôle de Sa Majesté dans l'utilisation du vétiver pour le sol et la conservation de l'eau et de ses contributions pour la promotion de l'utilisation du vétiver internationalement, sont bien connus. Des exemples sont : fournir un financement de soutien pour l'organisation des conférences internationales sur le Vétiver (VCI) et l'octroi du "roi de Thaïlande vétiver Awards » pour les travaux de recherche et de diffusion de vétiver en circulation.

Le 25 Février 1993, l'International Erosion Control Association (IECA) a présenté le Prix du Mérite international à Sa Majesté pour son rôle exemplaire dans l'utilisation du vétiver pour la conservation des sols et de l'eau.
  

Le 30 Octobre 1993, la Banque mondiale a présenté à Sa Majesté une sculpture en bronze spécialement commandée d'une plante de vétiver accompagnée d'un certificat que le Prix de reconnaissance « pour la réalisation technique et le développement dans la promotion international de la technologie de vétiver ».


13/09/2016

Le vetiver et l’arboriculture




L'expérience de Vétiver Sénégal a montré que le vétiver peut être utilisé pour soutenir la croissance des arbres fruitiers. Le vetiver est plantés dans un cercle autour de l'extérieur de la cuvette d'arrosage à la base de l'arbre. Avec l’agrandissent de l’arbre la cuvette est élargie, le vétiver est récolté et replanté autour périmètre de la cuvette, cela laisse la majeure partie des racines dans le sol agissant comme une éponge, la conservation de l'humidité. L'herbe du vétiver peut être utilisé pour fournir un paillis à l'intérieur de la cuvette, en conservant encore l'humidité. La barrière que les formes d'herbe protègent le compost et le paillis ajouté contre la dispersion par la pluie ou l'arrosage.

06/10/2015

Le Système de Vétiver pour la stabilisation des pentes extrêmes


L'érosion au village de Kahan Faye, Yeba, Sebikotane, au Sénégal

Il y a des situations où les pentes sont si raides, où la pluviométrie est si intense, et où les sols sont si fragiles que l'application du système vétiver par lui-même ne fonctionnera pas. Il y a beaucoup de ces cas, et beaucoup se produisent dans les zones urbaines où résident les populations avec les moins de ressources. Tel est le cas dans la République Démocratique du Congo et le Congo Brazzaville. 

Au cours des quelques dernières années Roley Noffke de Hydromulch, Afrique du Sud, et son associé Alain Ndona de Kinsasha ont réussi la  stabilisation des massives  ravines urbaines en utilisant des sacs remplis de terre qui sont épinglés avec Vetiver. Les sacs offrent une protection et un soutien pour le vétiver d'établir, et après un certain temps les sacs désintègrent laissant le vétiver pour maintenir la pente ensemble.

Il y a beaucoup d'autres pays où des problèmes similaires se produisent, ce qui est probablement la façon la moins coûteuse et la plus efficace de le faire. 

En voici quelques images du Congo:

la situation avant

La tête de la ravine au moment de la mise en place des sac remplis du terre et la plantation de vétiver 










Apres un mois
















Il y a d’espoir pour les résidents de Yeba


Avec la situation de Kahan Faye a Yeba, Sebikotane, une telle stratégie peut faire partie des solutions pour sauver cette village des ravages des eaux de ruissellement pour un coute modère. C’est une stratégie qui peut aussi engager la participation des populations qui sont déjà fortement mobilise.

http://bit.ly/1VDbsM0

27/06/2015

Le système de vétiver et la sécheresse - Comment le Vétiver à sauver un troupeau de bovins au Venezuela



Le changement climatique se traduit par de graves sécheresses dans certaines parties du monde. Sénégal ne fait pas exception à cela, et chaque année, il y a une crise pour les éleveurs  à trouver fourrage pour leur bétail, en particulier dans la période avant l'hivernage. 

Le système vétiver, si elle est appliquée et gérée comme une culture fourragère, pourrait fournir aux communautés et aux agriculteurs une plus grande résilience et de protection contre l’impact de la sécheresse sur leurs bétails.  

Une analyse des feuilles de vétiver montre que à un stade  jeune, sa valeur nutritive est aussi bon que les graminées tropicales populaires tels que Rhodes, Napier, Star, Kikuyu et d'autres. La question clé est de savoir comment gérer vétiver afin de produire un fourrage de qualité. Les petits agriculteurs des Gundalpet, au sud de l'Inde, le savent- ils coupent leurs haies de vétiver toutes les trois semaines pour produire de la bonne fourrage!

Au Sénégal nous devons appliquer une approche de plantation et gestion appropriée, probablement après le broutage de la bande contrôlée ou pratiques de pâturage en rotation, pour les agriculteurs qui pourraient utiliser le vétiver comme une culture fourragère à grande échelle.

Ici suit une expérience intéressante de Raphaël Luque du Venezuela

"Depuis plus de 15 ans que je utilise le vétiver pour les applications de bio-ingénierie dans le cadre de mon entreprise liée environnement ... cette année notre ferme a été frappé par la sécheresse ... il n'y avait pas le feuillage à manger pour nos troupeaux. Avec pratiquement rien à manger le les bovins étaient minces, d'ailleurs, seulement 2 vaches produisaient du lait.

Ma première réaction a été de vendre le troupeau, mais les offres étaient à des prix très bas pour les emmener à l'abattoir.

Je remarquai alors que les vaches allaient fréquemment à la zone de vétiver de 6 ha. Je remarquai que les animaux mangeaient très peu des feuilles de vétiver matures. Je devais peu d'espoir pour le vétiver, en raison de la présence de silice dans les feuilles et la faible appétence à maturité. A cette époque, au mi été, le vetiver était presque à sec.
J’ai commencé par bruler 3ha de vétiver et de couper les tiges qui restait après l'incendie avec l'objectif de stimuler la germination plus rapide de l'herbe. Après cinq jours, les bovins ont commencé à entrer dans la zone. Le nouveau contremaître a suggéré que je l'attends plus de temps. De l'expérience antérieure, je savais que le vétiver, dans ces conditions, a un taux de 3 à 5 cm de croissance / jour et pour que je lui ai dit: "Ne vous inquiétez pas, le vétiver va croître plus rapidement que la faim des vaches. «Au début, ils ont passé peu de temps dans la zone brule, mais quand le vétiver a grandi, ils ont commencé à passer la moitié de la journée en le mangent.

Maintenant, la saison des pluies est arrivée, et avec elle, nous serons en mesure de semer les graminées plus appropriées pour le bétail. Mais je peux dire avec confiance que le vetiver a sauvée mon troupeau!"

Source : http://vetivernetinternational.blogspot.co.uk/

26/05/2014

Le potentiel de Vétiver pour augmenter la recharge des nappes phréatiques

       

Jusqu'à nos jours, le monde connaît une baisse critique dans la disponibilité, et de qualité, de l'eau.

Amélioration de la capacité de terres pour recharger son nappe phréatique est donc une alternative  pour atténuer l'insuffisance de stockage de l'eau de surface ainsi de réduire les pertes par les précipitations violentes.

 En général, les eaux souterraines fournit non seulement les puits et les sources, mais améliore également le débit des grands systèmes fluviaux pendant la saison sèche. Les haies de vétiver jouent également un rôle essentiel dans l'hydrologie des bassins versants et des nappes souterraines Les réductions de ruissellement, l'amélioration de l’infiltration, et l'amélioration de l'humidité du sol, y compris augmentation de la recharge des eaux souterraines pourraient être attendus des haies de vétiver bien implantes sur les contours.

Le ruissellement pluvial est réduite de près de 70 % quand les haies de vétiver sont plantées perpendiculairement à la pente et sur ​​le contour. La haie permet de ralentir et d'étaler le ruissellement sur ​​une grande surface. En particulier, la capacité de ses fortes racines à pénétrer dans les sols dure et impacter peuvent considérablement aider à l'infiltration d'eau et l'amélioration de l'humidité du sol, par rapport à beaucoup d'autres plantes. Cela a été prouvé dans de nombreuses études scientifiques qui ont montré que l’utilisation du système vétiver a montré  une augmentation significative de l'humidité du sol et le rendement des cultures.

Dans les études dans le nord de la Thaïlande, les haies de vétiver plantées sur des pentes cultivées ont prouvé une augmentation l'eau dans le profil du sol tout en réduisant les 19-56 % de perte d'eau par ruissellement .Le vétiver peut réduire l'excédent de ruissellement en détournant perpendiculairement le long des haies de contour et permettant de plus petites quantités de passer à travers le hais, tandis que d'autres montants sont infiltrées dans le sol et conservés. Dans la saison de cultivassions, la majeure partie de la quantité de précipitations conservais a été utilisé par les cultures avec une augmentation de productivité. La conclusion des recherches sont que dans les zones des sols fins, avec une faible conductivité hydraulique du sol, les haies de vétiver pourraient augmenter la recharge des nappes jusqu'à 20%.

Avec l'avertissement de météorologues de précipitations beaucoup plus imprévisibles, il est crucial que les eaux de ruissellements soient utilisées au bénéfice maximal.  Les haies de vétiver peut être un outil essentiel dans la prévention de la perte des eaux précieuse et les sols fertile parle  ruissellement, et encourager le recharge des puits et les sources d'eau.